banniere-page

Les Directions Achats sous-traitent insuffisamment.

Les Directions Achats sous-traitent insuffisamment.

Posté le 29 janvier 2019

Comme pour toutes les fonctions dans l’entreprise, les Directions Achats n’échappent pas à la nécessité d’adapter leurs Ressources à la charge. Pour ce faire, il est utile de se fixer un taux raisonnable de sous-traitance qui peut être vue tantôt comme de la capacité ou de la spécialité. La prestation de services Achats est une flexibilité que de plus en plus de Directions Générales et Achats utilisent.

C’est une réelle agilité que de pouvoir faire appel pour une durée variable à un professionnel du métier Achats dans le cas d’un projet nécessitant des compétences spécifiques non présentes dans l’entreprise.

A l’heure où les entreprises doivent changer rapidement de métiers, de secteurs, d’offre, de territoires, de marchés, de dimension parfois, il est utile de profiter des compétences extérieures déjà formées et expérimentées pour mener à bien des projets seulement transitoires ou simplement des pics de charges. C’est aussi un bon moyen d’engager des actions de Tutorats avec vos personnels internes pour lesquels vous souhaitez investir sur des actions de montées en compétences.

Adapter le profil du Consultant Acheteur en fonction de la situation à traiter, devient possible ; en effet nous savons qu’il existe des attitudes/postures d’Acheteurs plus ou moins adaptées selon les prescripteurs internes, les fournisseurs, les enjeux stratégiques, …

L’intérêt ici est de pouvoir disposer du Consultant idéal au moment voulu et de le libérer à la fin de mission.

Performance et résultats

C’est enrichir la connaissance de l’entreprise que de faire appel régulièrement à des ressources externes car les pratiques, les raisonnements, les outils et solutions diffèrent là où de nombreuses situations sont semblables. En bref, vous ouvrez le champ de solutions possibles pour votre entreprise et bousculez plus facilement l’ordre établi. Par ailleurs, l’avantage du Consultant externe qui n’a pas autant de contexte que les personnels internes fait qu’il est en excellente position pour véritablement faire le pas de côté qui permet de sortir de vos paradigmes : reformulation fonctionnelle des cahiers des charges, recherche de solutions « Referent Design » et « Disruptive », appel à de nouveaux fournisseurs, prise en charges de challenges « endormis » dans vos organisations.

Les Consultants externes donnent généralement un rythme plus rapide aux projets, sont plus engagés au respect des plannings et imposent aux équipes une organisation du travail professionnelle.

Il y a certainement l’effet client/fournisseur dans la relation qui met le Consultant-Acheteur en situation de Prestation avec la satisfaction du client au centre de ses préoccupations quotidiennes.

Le prix

Plusieurs ont déjà fait x fois le calcul et conclu « c’est plus cher que d’embaucher », d’autres pensent au contraire « c’est moins cher de faire en presta ». Sur le prix, ou plutôt le coût, il faut toujours ramener cela aux services et résultats apportés. La qualité d’un travail n’est pas égale chez tous, la rapidité d’exécution a une valeur, au contraire le délayage dans le temps a un coût. Concernant la comparaison « Make or Buy », pour l’analyse « Make » il ne faut pas oublier de compter que les heures internes ont un coût direct et aussi des coûts de structure souvent bien plus élevés que chez les Prestataires de Services. Enfin, toujours dans le cas du « Make », il est nécessaire d’avoir une politique de recrutement assise sur une bonne vision à moyen et long terme des charges, compétences et carrières car ce dernier point est loin d’être à valeur nulle.

TCWH, 2019